Carnet de bord d'une librairie itinérante - 13/06/2022

Aller sur la liste des Actualités

 Bilan des mois d'avril et de mai en Loire Atlantique et dans les Côtes d'Armor

 

AVRIL : LOIRE ATLANTIQUE

L’arrivée en Loire Atlantique a eu une saveur toute particulière pour moi, puisque j’y retrouvais une partie de ma famille que je n’avais pas revue depuis -très- longtemps !

Je connaissais déjà pour y avoir passé des vacances familiales paternelles et maternelles estivales et hivernales.

Retrouvailles des oncles, tantes, cousins et cousines, le mois d’avril a certainement dû être l’un des plus remplis et celui qui a défilé le plus rapidement.

Durant le séjour, j’ai logé dans l’ancienne maison de mes grands-parents remplie de souvenirs et prêtée par ma tante Annick, située dans une commune de Guérande, Kerbironné.

J'adore le cadre et je m'y sens bien, toutes les routes que je prends sont agréables, la maison m'accueille bien et je dors très bien dans le vieux lit à ressorts bien confortable malgré tout.

J’ai de nouveau rencontré des problèmes de réseau dans mon lieu dortoir, ce qui m’a rappelé avec une douce mélancolie mon petit gîte en Côte d’Or (Coucou Patricia et Jean-Luc !)

J’ai renoué avec plaisir avec les promenades dans les remparts de Guérande, mangé à la délicieuse crêperie La Flambée, et flâné dans les rues, le port et la plage de Piriac-sur-Mer.

Je n’ai pas oublié de faire une escale à Nantes en profitant de l’ambiance festive et étudiante d’un jeudi soir pour y manger (des crêpes bretonnes pardi) et y fêter mon premier séjour breton.

Côté travail, de bonnes expériences :

Je testais justement pour la première fois un marché dans une grande ville avec celui de Talensac à Nantes les mardis matins, bien fourni et accueillant même si plus calme en semaine.

J’ai également été présente dans les communes de Savenay, Quimiac, Guérande et Saint-Brévin-les-Pins.

Hormis les marchés, ce mois d’avril a été propice aux expériences inédites et rafraîchissantes :

Une après-midi, Marion B, que vous pouvez retrouver sur les réseaux (ancienne prof de maths, elle propose des ateliers pour pratiquer les mathématiques de façon ludique) m’a permis d’ouvrir la roulotte à son cercle de connaissances en bordure de sa maison à Campbon.

Elle m'accueille très bien et me prépare une crêpe au blé noir et des pommes de terre. - (des crêpes, toujours des crêpes ???? )

La roulotte est aussi reçue de façon ponctuelle au café des Marais à Saillé, une après-midi, et au Central Café de Mesquer le temps d’une soirée.

Charlotte et Jean-Baptiste sont très gentils et accueillants.

Ils ont racheté le café l’année passée et le font vivre par de nombreux événements, c’est un couple dynamique et courageux.

Je pose ma roulotte une après-midi au camping La Pierre Longue au Croisic en profitant du contact de mon cousin Hugo qui y travaille.

Un super moment !

Je note aussi l’après-midi aux Jardin d’Aliwen à Saint-Molf dont j’ai adoré l’accueil et le concept, même si j’ai -encore- failli y laisser ma roulotte enlisée dans les copeaux de bois.

Au mois de mai, j’ai pris la direction des Côtes d’Armor pour un changement complet de décor côté logement depuis des mois :

 

MAI : CÔTES D'ARMOR

 

Comme pour me rappeler Nancy, le hasard veut que je retourne à la ville avec la trouvaille d’un appartement à Saint-Brieuc, en plein centre, et la roulotte stationnée dans une rue plus bas.

Le logement est sublime, spacieux et vraiment confortable, c’est vraiment une chance d’avoir la possibilité d’y séjourner durant ce périple dans le département.

La difficulté du mois : trouver un stationnement pour la roulotte !

La solution trouvée : un boulevard surveillé à quelques minutes de l'appartement.

La roulotte restera en sécurité !

Les découvertes touristiques de ce mois sont nombreuses :

promenades à Saint-Brieuc, Binic, Erquy plage, Trégastel et ses plages de granit rose.

L'exposition "Je gagne en épaisseur" de Clémence Estève à l'école des Beaux-Arts de Saint-Brieuc qui me rappelle le trait fin et singulier de Jean Cocteau.

La visite de Dinan après y avoir retrouvé pour ma plus grande joie Agnès, mon hôte de la maison en ‘logement chez l’habitant’ en Vendée, autour d'un verre en terrasse (Café de la Mairie, Place Duclos).

Enfin, toujours à Saint-Brieuc, je découvre le port du Légué lors d'une balade crépusculaire et la plage du Valais avant de partir.

Durant le séjour, je fais les marchés d’Étables-sur-mer, Saint-Brieuc, Lamballe, Saint-Cast-le-Guildo, Guingamp ou encore Plérin.

Sans la roulotte cette fois, je fais une escale au marché de Bobital pour aller à la rencontre d’Alice de La Mécanique des mots, une libraire itinérante au top qui sillonne les routes des départements Côtes d’Armor et Ille et Vilaine et dont je suis vite séduite par le dynamisme.

A la fin du mois, je suis malade et je choisis de faire l'impasse sur les derniers marchés avant d'attaquer le départ dans le Finistère !

Petit séjour chez le médecin qui me diagnostique une rhinopharyngite : le repos me fera un bien fou.

Eeeet pour le mois de juin, on redescend dans le Finistère pour découvrir les Monts d’Arée, où je suis actuellement jusqu’à début juillet !

*

Je réfléchis en ce moment à la suite du parcours.

L’idée initiale était naturellement un retour en Lorraine à la fin du voyage, mais une partie de moi songe de plus en plus à garder/conserver/explorer cette vie nomade.

Une idée qui germe dans mon esprit serait de retourner dans les lieux qui m’ont marqués de façon régulière.

Par exemple, par saisonnalité ou de façon trimestrielle dans un même lieu :

d’octobre à décembre en Côte d’Or, la Loire Atlantique au printemps, l’été en Bretagne, la rentrée en Lorraine…

C’est en réflexion et c’est aussi le but de cette expérience, de ce voyage : découvrir la formule la plus adaptée à la librairie itinérante en roulotte !

Et cela est bien sûr susceptible d’évoluer au cours de mon périple.

Merci de me lire et de me soutenir, toujours.

J’adore votre enthousiasme et vos questionnements lorsque vous découvrez le concept de mon activité, et votre fidélité lorsque vous me suivez depuis plus longtemps !

A bientôt pour la suite des aventures en roulotte !

Laurie

_______________________________________________________________

 Bilan du mois de mars en Vendée

Après avoir quitté la région Touraine et ses beaux châteaux de la Loire, je me suis retrouvée en Vendée pour toute la durée du mois de mars.

C’était la première fois que je testais l'itinérance sur une période si courte dans un même lieu, même si le mois de mars a compté cinq semaines pleines du lundi 28 février au dimanche 3 avril.

Quitte à ne rester qu’un mois, je me suis essayée à certains emplacements et marchés où je ne me rendue qu’une seule fois, de façon expérimentale. Spoiler : ce n’était pas forcément une bonne idée,

puisque cela n’a pas permis aux personnes découvrant la roulotte pour la première fois de la retrouver la semaine suivante.

J’ai fait certains marchés côtiers tels que Brem-sur-Mer, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Bretignolles-sur-Mer, et d’autres dans les terres comme Luçon, les Essarts ou Chantonnay.

Mais Mars, c’est connu, est un mois creux pour les commerçants… La Vendée est une région touristique et beaucoup plus animée l’été, et la saison n’avait pas encore commencé, les marchés locaux étant plus animés à partir d’avril.

Ce mois-ci aura également été peu propice aux animations et événements ponctuels.

C’est aussi la première fois que je m'essaie à dormir chez l'habitant, et c'est plutôt une réussite. J’ai élu domicile dans la commune de Le Poiré sur Vie, au nord de La-Roche-sur-Yon.

Agnès, ma logeuse, possède une grande maison en longère avec jardin, et deux animaux aussi loufoques qu’adorables : Friska, la chienne, et Pilou, le chat.

Nous partagions l’espace de vie et la cuisine et j’avais ma chambre et salle de bain privée.

Je m’y suis tout de suite sentie bien et à ma place, Agnès est une personne respectueuse et remplie de gentillesse.

 

Côté visite, j’ai pu profiter du calme de l’avant saison : j’ai découvert le quartier de L'Île Penotte aux Sables-d'Olonne avec ses rues couvertes de mosaïques en coquillages, fait plusieurs balades à la plage : au Puits d'Enfer et à la plage des Pierres Noires.

J’ai profité de ma présence ponctuelle au marché de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour visiter son port de plaisance, et parcourir la plage, suis passée par la réserve naturelle du Marais Poitevin en me rendant au marché hebdomadaire de Saint Michel en l'Herm, et juste avant le départ, j’ai réussi à faire un saut à Noirmoutier-en-l'Île en m’arrêtant plage de l'Anse rouge.

J’ai également fait la rencontre de Marie, une libraire itinérante dans le département limitrophe des Deux-Sèvres et de Raymond, son joli camion anciennement pompier réaménagé en magasin Mots Volants

Une belle rencontre avec cette personne solaire qui s’est lancée quelques mois avant moi et avec qui nous avons beaucoup échangé à l’ouverture.

 

Pour toute la durée du mois d’avril, je me retrouve ensuite en Loire Atlantique, département que j’attendais de retrouver avec impatience, une partie de ma famille habitant là-bas.

La suite lors du prochain billet ! Et vous, racontez-moi, quelles sont les nouvelles de votre côté ?

A bientôt sur les routes,

Laurie

_______________________________________________________________

 

 Bilan des mois de janvier et février 2022 en Touraine : 

Hello !

Après vous avoir laissé à la fin de mon séjour en Côte d'Or, et fraîchement arrivée en Vendée côté La Roche-sur-Yon, il est temps pour moi de revenir sur les deux mois passés en Touraine.

 

Le mois de janvier est habituellement le mois le plus calme de mon activité.

Après les fêtes, marchés de Noël et événements festifs qui ont animé la fin d'année en Côte d'Or, c'est le calme après la tempête.

Cela m'a permis de faire le point sur l'année à venir et d'organiser plus formellement les prochains mois en planifiant les dates et points d'arrêts géographiques.

Comme vous le constaterez, 2023 n'est pas encore détaillé, mais je prévois de naviguer dans la partie sud de la France, de l'Auvergne-Rhône-Alpes à la Nouvelle-Aquitaine, et de l'Occitanie à la Côte d'Azur. -pour la Corse, c'est en réflexion.-

 

Les premières semaines en Touraine donc, ont en réalité été un peu difficiles moralement, puisque j'ai eu du mal à me détacher de mon expérience assez marquante et imprégnante de la Bourgogne.

C’est aussi certainement dû aux effets du début de voyage et de rodage, de temps d’adaptation.

 

En clin d'œil à ma roulotte de livres, je me suis installée durant deux mois dans une location en roulotte d'habitation dans la commune de Semblançay.

Il y a eu quelques ajustements de démarrage dans mon nouveau lieu d’habitation : les retards de livraisons, encore, les commandes qui ne suivent pas et s'envoient à l'adresse précédente, la camionnette au garage (rien de grave), et des petits tracas dans la location, vite réglés par un propriétaire au top et réactif. Et, au tout début du séjour : une roue de la roulotte qui s’empêtre et s'enlise dans des graviers fraîchement posés et inondés alors que j'allais me garer devant mon nouveau chez moi.

 

En somme : rien de dramatique ni d'attristant, et j'ai vite retrouvé le sourire grâce à l'accueil plus que positif des tourangeaux sur les marchés !

 

Une fois la grisaille du mois de janvier passée (j'ai noté de la pluie, un temps gris, un peu de froid, des gelées, puis un temps doux, et du brouillard), le ciel a daigné pointer le bout de son nez et on a eu un mois de février globalement magnifique qui m'a permis d'apprécier les paysages tourangeaux.

 

Côté visite justement, j'ai pu faire de belles excursions à Semblançay et ses alentours, de jour et de nuit, les ruines du château, le parc du Lavoir où je me suis amusée à cacher des livres-cadeau et à ouvrir ma roulotte au public pour le dernier après-midi en Touraine. J’ai exploré les villages de Cinq-Mars-La-Pile, Langeais, le château de Villandry et ses jardins, Azay-le-Rideau, tout en jetant un œil aux nombreuses maisons troglodytes qui parsemaient mon chemin.

 

J'ai adoré me promener à Candès-Saint-Martin, qui compte parmi les plus beaux villages de France au confluent de la Vienne et de la Loire, et le château de Montsoreau. En famille, j’ai pu profiter de la visite de l’impressionnant Château de Chenonceau.

A Tours, j'ai pu (re)découvrir le centre-ville avec la Place Plumereau, la Cathédrale et les dessous du musée des Beaux-Arts : visite du souterrain sur les remparts gallo-romain.

J'ai aussi dégusté des bonnes crêpes et galettes bretonnes chez Mamie Bigoude dans un cadre et une déco originale, une adresse qui vaut le détour !

Sans oublier les grottes pétrifiantes de Savonnières, village dans lequel j'ai particulièrement apprécié faire le marché de par son cadre superbe sur la place et les Bateliers du Cher.

 

Les marchés ont eu lieu principalement les matins, et j'ai eu l'occasion d'animer deux ateliers de création d'histoires.

Enfin au mois de février, un énorme coup de pouce de la part des journalistes s’est mis en place, et cela a entraîné plusieurs articles et reportages vidéo pour France 3 (régional), TF1, France 2 (Télématin) et Le Monde. Encore un grand merci à eux pour leur soutien et la visibilité qui m’a été donnée à cette occasion.

 

De ces deux mois dans le département de l’Indre-et-Loire, je retiendrai une nouvelle fois de très jolies rencontres, des liens tissés et un accueil très positif et bienveillant de mon activité dans le secteur.

 

Je continue mon aventure en Vendée, n’hésitez pas à suivre mon parcours pour essayer de me croiser, et donnez-moi de vos nouvelles, que vous me suiviez depuis le début de l’aventure ou que vous soyez arrivé en cours de route !

A bientôt,

Laurie

_______________________________________________________________

 

 Bilan du mois de décembre 2021 : dernier mois en Bourgogne, arrivée en Indre et Loire. 

Bonjour

 

Je vous écris depuis la Touraine, où je suis bien installée. Des photos de mon nouvel environnement, des marchés et de mes découvertes sont à venir !

 

Le mois de décembre a été très positif pour moi, même s’il était mêlé à un peu de tristesse de déjà devoir quitter la Côte d’Or et ses habitants. Des liens se sont créés, et je pars avec une légère frustration de ne pouvoir développer plus ces liens naissants.

Mais je pense que lorsque l’on voyage, l’attachement est un risque (auquel je m’étais préparée). Surtout lorsque l’on reste de nombreuses semaines à un même endroit. J’ai quand même un sentiment d’inachevé que peut-être je risque de retrouver à chaque départ. J’ai en tout cas eu l’impression que c’est un environnement qui m’a appelé, parlé, et que j’y retournerai tôt ou tard.

 

La roulotte n’a pas vécue de grandes mésaventures ce mois-ci, mis à part une petite frayeur sur une plaque de verglas un matin, en me rendant au marché de Saulieu, où elle a dangereusement oscillé d’un côté puis de l’autre sur quelques mètres, avant de se stabiliser pour revenir dans le droit chemin – j’ai terminé la route à 50-60 km/heure.

 

Ensuite, le réseau des libraires a cette année particulièrement été touché par de nombreux retards de livraisons à l’échelle nationale, ce qui ne m’a pas épargnée. J’en profite pour m’excuser à nouveau pour tous les retards que vous avez pu rencontrer à cette période-là.

 

Enfin, une partie du mois de décembre a été consacrée à l’organisation du départ de la Côte d’Or pour faire un bond côté Centre Val de Loire, dans le département Indre-et-Loire au 1er janvier 2022.

La Touraine compte de nombreux marchés locaux, si bien que j’ai rencontré des difficultés à en sélectionner sans connaitre l’environnement, tellement la région en est riche. Les premières semaines feront donc office de tests. Je prévois de rester deux mois, de janvier à février, la prochaine destination visée étant les Pays de la Loire.

 

Ayant trouvé un logement dans la commune de Semblançay, je gravite dans les villes autour. Je suis à seulement quelques kilomètres de Tours, qui est une ville pourvue de plusieurs bonnes librairies, aussi j’essaie d’éviter soigneusement les marchés et emplacements dans les communes trop proches de Tours.

 

Les retours sur le début d’installation : ici, il y a une très bonne connexion internet ! Et les routes sont aussi plus praticables et moins gênantes avec la roulotte, même si beaucoup plus fréquentées et circulantes.

 

Pour terminer, ce dernier mois de 2021 aura été bien rempli en terme de découvertes, marchés de Noël et animations dans les écoles ! Cela m’a beaucoup plu. Le 3e mois en Côte d’Or aura surtout été l’occasion de faire de jolies balades dans Villeberny (les hauteurs du village et le site « Entre deux roches ») et le château de Posanges.

J’ai aussi fait un crochet par la Seine-et-Marne pendant les fêtes, mon département de naissance, histoire de retrouver ma famille durant Noël.

 

Je tiens à remercier particulièrement Jean-Luc et Patricia pour leur accueil et leur amitié durant mon séjour dans la petite maison, et tous les habitants de Villeberny que j’ai rencontrés, les personnes que j’ai croisées sur les marchés et les événements, celles qui ont découvert ma roulotte et qui m’ont encouragée. Villeberny, Villy-en-Auxois, Vitteaux, Précy-sous-Thil, Saulieu, Venarey-les-Laumes et j’en passe, ce côté de la Côte d’Or m’aura vraiment laissé une bonne impression et aura été un bon point de départ pour la suite des aventures avec la roulotte.

 

Une bonne année à tout le monde !

 

Laurie

 

_______________________________________________________________

 

 Bilan novembre 

 

Bonjour tout le monde,

 

Petit débrief du mois de novembre sous le signe de la préparation de Noël et de ses animations.

 

En exclusivité pour vous les couacs du mois : problème de réseau, premières frayeurs avec la roulotte et premières neiges. 

Dans ma commune berceau (et celles autours), des pannes de réseau ont duré plusieurs jours, ce qui en soit ne m'a pas tant dérangé (être injoignable, ça fait comme des petites vacances !). Mais question pratique : pour pouvoir travailler, je me suis amusée à chercher le réseau à quelques kilomètres, ordinateur et espace de travail improvisé dans la voiture.

 

Côté aventures en roulotte, je note de ne plus ralentir jusqu'à l'arrêt lorsque je croise une voiture dans une côte bien raide et bien pentue (même de ne plus jamais prendre l'ascension d’une pente si abrupte en tractant une roulotte de plus d'une tonne) ; sous peine de ne plus pouvoir repartir... Voire d'être entraînée dans la pente par la roulotte. Devoir reculer tout doucement sur plusieurs mètres qui semblent infinis en priant pour ne pas être entraînée dans le fossé m'a laissé des sueurs froides ! Je note aussi d’éviter de croiser de gros camions sur les routes sinueuses de campagne où l'on ne voit pas les bordures lors de petits matins mal éclairés, au risque d'en envoyer un des deux (c’était lui) dans le fossé (tout le monde va bien !).

Les premières neiges sont magnifiques, mais elles m'ont soufflé de rester prudente et, en ce dernier dimanche de novembre, de fausser compagnie aux marchés et animations de la journée.

 

Autrement, j'ai pu profiter de la visite de ma famille et d'amis pour partir à la rencontre de nouveaux lieux et paysages de Bourgogne. J'ai découvert les châteaux de Commarin et Châteauneuf (de l’extérieur), fait un crochet par la ville d'Auxerre joliment traversée par l’Yonne, flâné dans les rues de Semur-en-Auxois. Et j’en ai eu plein les mirettes en découvrant un lieu magique et secret -soufflé par mes voisins tout aussi magiques- rempli d'œuvres d'art, dessins, photos, peintures et sculptures intégrés à la pierre du bâtiment. Un lieu intemporel et dont on sent les murs porteurs d'une histoire forte.

 

Ce mois a également été celui des liens qui se soudent et de rencontres à la personnalité magnifique, et je sens que le mois de décembre va passer en un clin d'œil et me filer entre les doigts.

 

J'espère que vous allez bien à l'approche des fêtes et en cette période si particulière. Donnez-moi des nouvelles de vous, et prenez soin de vous. 

 

Je souhaite à tou.te.s de belles fêtes de fin d’année

 

_______________________________________________________________

 

 Bilan octobre 1er mos 

 

Bonjour tout le monde,

 

On arrive à la fin du mois, l'occasion pour moi de vous donner des premières nouvelles de mon Tour de France à roulotte...

Qui a plutôt bien démarré !

Depuis le début du mois d'octobre, et jusqu'au 31 décembre, je dors dans un logement situé à quelques kilomètres de Dijon, dans une petite maison de campagne meublée avec un cadre magnifique : assez bucolique, totalement reposant, au milieu des ânes, poules, chats et chien de mes voisins (pour celles/ceux qui me suivent sur les réseaux, vous pouvez parfois en apprécier les photos ou petites vidéos).

 

Côté logistique, le mois d'octobre n'a pas été de tout repos, puisque je pensais que les transporteurs et livreurs me suivraient dans mon périple et que je n'aurais pas -ou peu- besoin de changer mon mode de fonctionnement actuel. 

A tort, puisque administrativement, ça n'a pas suivi. Ou plutôt, ma nouvelle façon de fonctionner, avec des changements d'adresse récurrents en prévision ont été difficiles à gérer.

Une solution a été trouvée, et je (re)commence tout doucement à reprendre les commandes, les commandes de Noël sont (presque toutes !!!) arrivées, et les livreurs devraient me suivre/trouver à présent dans toute la France.

 

J'ai pris le temps de découvrir de très jolis coins de randonnées dans le Morvan -notamment les lacs des Settons, Chamboux et Saint-Agnan- de faire une première excursion découverte dans les villes de Beaune et Dijon, et de traverser des villages médiévaux. 

Il me reste deux mois pour continuer d'explorer la Bourgogne et ses jolis paysages.D'ailleurs, si vous avez des coins à me recommander particulièrement en Côte d'Or (ou en Bourgogne plus généralement), c'est le moment !

 

La suite ? Les mois de novembre et décembre se remplissent de marchés de Noël et événements ponctuels autour de mes marchés et emplacements hebdomadaires réguliers.Je prévois aussi des ateliers de création d'histoires de Noël avec des écoles et bibliothèques, et j'adore ça !

 

J'essaie de prendre des nouvelles de certain.e.s d'entre vous par-ci par-là, mais le temps file... 

N'hésitez pas à me faire un petit coucou, par mail ou messagerie, pour qu'on reste en contact (ou en vrai, si vous êtes à côté) !

 

Quelques photos soigneusement sélectionnées pour représenter les événements du mois écoulé, au travail ou en repos.

 

A bientôt !

 

_______________________________________________________________

 

 Bilan départ Nancy 

 

Ça y est, c’est parti ! je vous écris depuis la Bourgogne, premier point de chute de mon périple sur les routes de France !

On me le demande souvent, mais je ne sais pas combien de temps cela va durer (1 an, 2 ans, plus ?). J’ai déjà tracé les grandes lignes de mon parcours, mais je sais que la suite s’ajustera et évoluera en fonction des opportunités et de la réalité du terrain ! Je sais que bien souvent il y a un fossé entre les attentes et ce qui se déroule finalement. En organisant tout au millimètre près, j’ai souvent été déçue et paniquée en voyant que rien ne se passait comme je l’avais souhaité… Maintenant j’essaie d’un peu plus lâcher prise et d’accepter que le chemin puisse dévier du plan initial.

Sans vouloir me laisser porter totalement par l’imprévu pour ce projet Tour de France en roulotte, j’aimerais rester plusieurs semaines dans chaque région (1 à 2 mois -un peu plus pour cette première étape-), ce qui demande une bonne organisation en amont. Il me faudra régulièrement trouver un logement, un emplacement pour la roulotte, et organiser la tournée qui comprend des marchés, des événements, des emplacement dans les villages et des animations. 

Les derniers jours ont vraiment été intenses et truffés d’émotions contradictoires : l’excitation face à ce changement de vie mais la tristesse des au revoir, le stress du déménagement mais la joie de mettre en place ce projet.

 

Hier, j’ai rendu les clés de mon appartement que j’ai occupé pendant 6 ans, et la difficulté a été de me séparer des meubles et d’une partie de mes affaires, l’idée étant de ne choisir par la suite que des logements meublés et fonctionnels pour voyager le plus léger possible.

 

Au final, je me suis rendue compte que même après avoir fait ce que je pensais être un énorme tri, il me restait encore de nombreuses affaires -beaucoup trop selon l’idée que je me faisais du « voyager léger »-. Toutes ces choses qu’on accumule au fil des années !

La suite : je consacre les prochains jours au travail administratif, puis en fin de semaine, je serai d’attaque pour les premiers marchés dans le département Côte d’or.

 

Je vous partage quelques photos du nouveau décor pour ces quelques semaines à venir.

 

* Merci de me suivre - à bientôt sur les routes de France - donnez-moi de vos nouvelles en retour ! *

 

_______________________________________________________________

 

Merci @lestrepublicain ????